Cembox contribue au recyclage des surplus de béton

Une alternative aux boues de béton mises en carrière

Le retour de béton frais est aussi tabou en France qu’il représente encore des milliers de mètres cube générés chaque année. Une perte financière significative pour les entreprises du BTP qui ne savent pas toujours quelle quantité elles gaspillent. Le retour en centrale est la solution la plus fréquente. Mais la production de boues qui en résulte est onéreuse et non écologique. La société Cembox propose une alternative : une benne qui permet de durcir ce béton en vue de le recycler. Après les centrales à béton, Cembox souhaite convaincre les entreprises du BTP.

Un camion équipé d’une benne Ampliroll. De l’extérieur, rien d’extraordinaire. Pourtant, le béton récupéré dans les bennes Cembox est transformé en bloc de 12 à 25 tonnes en vue d’être envoyé sur une plateforme de recyclage pour y être concassé et réutilisé. Conçues par Daniel Lebréquier, fondateur de la société Cembox, ces bennes ont été lancées il y a sept ans. Faisant l’objet de quatre brevets et de droits de licence, le caisson transportable et inclinable est . . .

Ce contenu est réservé aux abonnés du site L'écho circulaire, si notre contenu vous intéresse, découvrez nos offres d'abonnements.