Greenrail pose des traverses en recyclé sur la voie ferrée

Une première usine sur les rails en 2019

Après le bois créosoté et le béton, les traverses de chemin de fer se mettent au recyclage. La start-up milanaise Greenrail a lancé en 2016 un projet innovant sur des traverses conçues à partir de plastique et caoutchouc recyclés. Ce projet s’inscrit dans le programme européen de recherche et d’innovation Horizon 2020. Conformes aux normes techniques internationales, ces traverses seront tout d’abord installées outre-atlantique avec le démarrage d’une première usine de fabrication en 2019.

L’entreprise italienne Greenrail va-t-elle bouleverser la voie ferrée ? Si le diable se cache dans les détails, alors on peut imaginer que la traverse de chemin de fer révolutionne ce mode de transport d’ici quelques années. En apparence, une simple bande épaisse en caoutchouc noir vient remplacer la traditionnelle traverse en bois ou en béton. Pourtant, celle-ci renferme plusieurs innovations, tant sur le plan environnemental que technologique. Pour mettre au point son nouveau produit, Giovanni Maria De Lisi, président fondateur de Greenrail et inventeur de cette traverse grâce à l’exp . . .

Ce contenu est réservé aux abonnés du site L'écho circulaire, si notre contenu vous intéresse, découvrez nos offres d'abonnements.

Partagez cet article