Le Cyclad, territoire d’innovation en économie circulaire

Une collecte des biodéchets en test avec Brangeon

Inscrit dans la première vague des territoires « zéro déchet zéro gaspillage » et parmi les pionniers de l’extension des consignes de tri lancée par Citeo, le Cyclad roule depuis plus de dix ans pour l’économie circulaire. Desservant 230 communes au nord de la Charente-Maritime, le syndicat mixte de traitement gère en moyenne 150 000 t/an de déchets. Son objectif : devenir un laboratoire d’innovation pour mieux valoriser certains flux et créer des synergies entre les acteurs locaux.

C’est au coeur d’un territoire peuplé de 240 000 habitants, que le Cyclad collecte, trie et contribue à la valorisation de quelque 150 000 tonnes de déchets par an. « Nous avons adopté l’économie circulaire avant l’heure, avoue Etienne Vitré, directeur du Cyclad. Il y a douze ans, deux projets d’unité de valorisation énergétique étaient à l’étude, mais avant de les lancer, nous avons décidé de mettre tous les moyens en place pour réduire les déchets au maximum ». Aujourd’hui, la prévention gagne du terrain. Labellisé territoire « zéro déchets, zéro gaspillage » en 2014, le Cyclad vise en 2020 . . .

Ce contenu est réservé aux abonnés du site L'écho circulaire, si notre contenu vous intéresse, découvrez nos offres d'abonnements.

Partagez cet article