Lexmark imprime sur le mode durable

Priorité au « remanufacturing »

Fabricant d’imprimantes pour le monde de l’entreprise, Lexmark continue de réduire son empreinte environnementale. Avec 10 % de parts de marché en France, le fabricant gère sur tous les fronts la durabilité de ses produits, à travers l’éco-conception, la réparabilité et le « remanufacturing » de ses cartouches. L’intégration des cartouches dans la filière DEEE en août prochain est toutefois perçue avec prudence.

Dans le petit monde des imprimantes, il y a celles qui sont destinées au grand public et les autres. Le secteur BtoB concerne à la fois les TPE et PME mais aussi les grands comptes. Ici, l’obsolescence programmée n’est pas à l’ordre du jour. Car contrairement à l’offre transactionnelle proposée généralement au grand public, on opte dans l’entreprise pour l’achat d’un service et d’une performance, notamment dans les grands établissements. La fonctionnalité représente près de 70 % des grands comptes et entre 30 et 40 % des contrats en moyenne, tous types d’entreprises confondues, selon Jean-Michel Sauvaud, président de Lexmark France. Inutile de dire que pour Lexmark, présent dans 170 pays, avec comme . . .

Ce contenu est réservé aux abonnés du site L'écho circulaire, si notre contenu vous intéresse, découvrez nos offres d'abonnements.