Une REP emballages industriels, pour quoi faire ?

La France maîtrise mal ses flux et leur recyclage

Comment atteindre l’objectif européen de 70 % de recyclage pour tous les emballages en France d’ici 2030 ? Depuis plus de vingt ans, une REP française se concentre sur la gestion et la collecte des emballages ménagers, ignorant de fait le sort des emballages industriels usagés. Ceux-ci sont pourtant presque deux fois plus nombreux. La nouvelle directive emballages et déchets d’emballages devrait rebattre les cartes en imposant d’ici 2024, une REP pour tous les emballages. Quels seront les impacts financiers et logistiques pour les acteurs économiques ? Nul ne sait pour l’instant. L’inspiration viendra-t-elle d’à côté ? En Belgique, les emballages industriels sont gérés depuis vingt ans par un dispositif REP, porté par Valipac. Leur taux de recyclage atteint aujourd’hui 88 %.

La directive emballages et déchets d’emballages modifiée du 30 mai 2018 entrera en vigueur dans les Etats membres en 2020. Des objectifs globaux et par matériau ont été fixés pour 2025 et 2030. Pour y parvenir, la nouvelle directive demande que « les États membres veillent à ce que, au plus . . .

Ce contenu est réservé aux abonnés du site L'écho circulaire, si notre contenu vous intéresse, découvrez nos offres d'abonnements.

Partagez cet article