Amorim pousse le bouchon liège au recyclage

La collecte française s’étoffe avec la grande distribution

Créé en 2010 en France, le programme Ecobouchon by Amorim a permis au transformateur de liège Amorim de collecter 1000 tonnes de bouchons en liège. Cela ne représente que 15 % du gisement disponible par an. Pourtant, les débouchés industriels ne manquent pas. Collecteurs de la première heure, le réseau de cavistes Nicolas et le monde associatif sont désormais rejoints par un géant de la grande distribution. Amorim compte sur ces opérations en France mais aussi en Europe pour inscrire son activité dans l’économie circulaire.

Avec 737 000 hectares plantés, soit 32,5 % de la surface mondiale, le Portugal est le principal producteur mondial de chêne-liège. Le groupe portugais Amorim en assure la transformation avec comme principal débouché : le bouchon. Amorin en a vendu 5,7 milliards en 2017 et représente 28 % des parts du marché mondial, pour 706 millions d’euros de chiffre d’affaires. Le marché français, estimé à 3,4 milliards de cols dont 2,62 milliards en liège est son premier client devant les Etats-Unis. La partie bouchonnable de l’écorce de liège représente . . .

Ce contenu est réservé aux abonnés du site L'écho circulaire, si notre contenu vous intéresse, découvrez nos offres d'abonnements.

Partagez cet article