Dunkerque tourné vers l’écologie industrielle 

Le projet TIGA dévoilé en 2019 

Le territoire industrialo-portuaire de Dunkerque a déjà franchi un premier seuil en début d’année. Retenue dans le cadre de l’AMI « Territoire d’Innovation – Grande Ambition », la Communauté urbaine de Dunkerque vise désormais la récompense en 2019, en répondant à l’appel à projets TIGA. Son ambition : faire du territoire un démonstrateur de l’industrie du 21e siècle, tourné vers l’écologie industrielle et l’innovation énergétique.

Depuis un an, la Communauté urbaine de Dunkerque (Cud) ne chôme pas sur le projet TIGA. Les Hauts-de-France représentent un terreau fertile pour la ville, qui s’est largement inspirée du dynamisme environnemental local et en particulier de la « 3e Révolution Industrielle » impulsée dans la région par Jeremy Rifkin. « Nous sommes tout simplement partis de l’existant », assure Sylvie Delattre, directrice stratégie de la Cud, en citant les nombreux projets en matière d’écologie industrielle, d’énergie ou d’entreprenariat. L’industrie sur le territoire a une place cruciale. Représentée par des groupes emblématiques comme Arcelor, Aluminium Dunkerque ou . . .

Ce contenu est réservé aux abonnés du site L'écho circulaire, si notre contenu vous intéresse, découvrez nos offres d'abonnements.