Hydro rend son aluminium plus écologique

Du 4.0 et du 75R pour réduire l’empreinte carbone

L’industrie de l’aluminium fait partie des activités les plus polluantes. Extrêmement énergivore, ce secteur représente 3 % des émissions mondiales de C02. Pour réduire leurs impacts, certains grands groupes ont choisi de changer leur mode de production. C’est le cas du groupe norvégien Hydro, qui œuvre pour de l’aluminium bas carbone en misant sur l’énergie hydroélectrique et la production d’un aluminium issu du recyclage, intégrant 75 % de profilés post-consumer. Principal secteur visé : le bâtiment.

Comment passer d’une industrie polluante à un bilan carbone neutre en 2020 ? Pour le groupe Hydro, cela se traduit par une réduction drastique des émissions de CO2 en proposant un aluminium bas carbone 4.0 et un aluminium à base de recyclé 75R, destiné aux produits de menuiserie. Le marché du bâtiment représente pour le groupe Hydro, 35 % de son chiffre d’affaires, contre 40 % dans l’automobile. « Si nous pouvons agir plus directement sur la réduction de l’empreinte carbone dans l’automobile par l’allègement, dans la construction, et en particulier pour le secteur de la menuiserie, nos leviers sont plus difficiles à mettre . . .

Ce contenu est réservé aux abonnés du site L'écho circulaire, si notre contenu vous intéresse, découvrez nos offres d'abonnements.

Partagez cet article