La Normandie, terre d’expériences circulaires

L’éco-construction et le réemploi de matériaux en plein essor

Début février, la région Normandie a dévoilé les 17 lauréats 2018 issus de son premier appel à manifestation d'intérêt (AMI) pour l’économie circulaire. Représentatifs d’un nouveau mode de production et de consommation, ils sont aussi le reflet d’une dynamique locale soutenue depuis 2016 par la Région, l’Etat et l’Ademe. La réorganisation des services publics, liée à la fusion des régions, a favorisé la création d’une stratégie pour l’économie circulaire. Avec pour particularité de fédérer clubs et réseaux d’acteurs locaux.

Ils sont collecteur de déchets du bâtiment, recycleur de coquillages, acteurs du réemploi et de la réparation, transformateur de fruits et légumes déclassés, recycleur de palettes en bois, fabricant de mobilier, ou encore producteur de friandises pour chevaux à partir de denrées invendues. Leur point commun ? Contribuer à la préservation des ressources à l’échelle d’une région, la Normandie, tout en favorisant l’emploi, les partenariats transverses et la création de compétences autour d’un nouveau modèle économique. Sur les 17 projets retenus par . . .

Ce contenu est réservé aux abonnés du site L'écho circulaire, si notre contenu vous intéresse, découvrez nos offres d'abonnements.

Partagez cet article