Imprim’Vert durcit ses critères d’éligibilité

Le label fête ses vingt ans

Tous les imprimeurs français ou presque connaissent la marque Imprim’Vert. Garant d’une gestion vertueuse des produits utilisés sur site et d’une maîtrise de la consommation énergétique, ce label fête ses vingt ans cette année. En conformité avec l’évolution réglementaire, Imprim’Vert durcit ses critères d’éligibilité. Pour la profession de l’imprimerie, il est devenu le Sésame pour accéder à de nouveaux marchés. Pour les donneurs d’ordre, il s’inscrit pleinement dans leur démarche RSE.

La marque Imprim’Vert, propriété du Pôle Innovation et Imprimerie depuis 2007, est attribuée actuellement à plus de 2000 sites professionnels, qui représentent 80 % des imprimeurs (hors numérique) en France. Le secteur est en déclin depuis plusieurs années, en raison de la chute de la consommation de papier journal, mais l’activité de l’imprimerie produit aussi et surtout des imprimés publicitaires, des livres, des affiches, des PLV, ou des impressions sur cartons et bâches. Des petites imprimeries ferment, d’autres se regroupent ou bien sont . . .

Ce contenu est réservé aux abonnés du site L'écho circulaire, si notre contenu vous intéresse, découvrez nos offres d'abonnements.