Une seconde vie pour le matériel médical

Le réemploi gagne du terrain

Le réemploi de matériel médical suscite un intérêt croissant des associations et des dispositifs de santé. Face à une forte demande  d’équipements pour les personnes âgées et handicapées, plusieurs structures ont développé des circuits de collecte, de rénovation et de distribution à moindre coût. Bien que naissante, la démarche surprend du côté des fabricants et prestataires, soumis à un cadre réglementaire de plus en plus strict sur l’utilisation et la sécurité sanitaire de ces aides techniques.

Fauteuils roulants électriques ou manuels, lits médicalisés, béquilles, matériels d’aide à la mobilité sont des équipements de plus en plus sollicités pour permettre aux personnes âgées ou handicapées de se maintenir à leur domicile. Parallèlement, ce matériel coûte cher à la fois pour la sécurité sociale et pour les bénéficiaires. Après remboursement de la caisse maladie, le montant du reste à charge représente 7,5 milliards d’euros sur les 13 milliards dépensés chaque année en France pour les aides techniques médicales. Raison principale : il s’agit essentiellement de matériel neuf dont . . .

Ce contenu est réservé aux abonnés du site L'écho circulaire, si notre contenu vous intéresse, découvrez nos offres d'abonnements.

Partagez cet article