Le CESE s’attaque aux métaux stratégiques

Dix-sept préconisations pour réduire la dépendance

Le Conseil économique social et environnemental (CESE) a présenté en séance plénière un projet d’avis sur la dépendance aux métaux stratégiques. Adopté à la grande majorité, cet avis invite l’État français à prendre des mesures rapides pour réduire sa dépendance vis-à-vis des métaux. Pas n’importe lesquels ; ceux qui favorisent les transitions numérique et énergétique du Vieux continent. Stratégiques ou critiques, ces métaux proviennent en majorité d’Afrique, de Chine ou d’Amérique latine. Le CESE préconise 17 actions qui s’inspirent largement des concepts de l’économie circulaire.

Comment concilier compétitivité de l’industrie, transition énergétique et numérique et dépendance aux matières premières ? Pour Delphine Lalu, présidente de la section activités économiques du CESE, le changement de paradigme s’impose si l’on souhaite réduire la dépendance aux métaux stratégiques. Et cette mutation doit passer par une prise de conscience de l’ensemble de la chaîne de valeur intégrant ces matières premières. C’est dans ce cadre qu’un projet d’avis a . . .

Ce contenu est réservé aux abonnés du site L'écho circulaire, si notre contenu vous intéresse, découvrez nos offres d'abonnements.

Partagez cet article