L’AFNOR vante les bénéfices de la norme XP X30-901

La commission de normalisation appelle à gonfler les rangs

Plus une entreprise s’implique dans la normalisation, plus elle a de chance d’augmenter son chiffre d’affaires. C’est le constat d’une étude du BIPE* réalisée en 2016 et mise en lumière par l'AFNOR pour attirer de nouveaux participants aux commissions de normalisation sur l’économie circulaire. Tous les profils d’entreprises, d’associations ou d’acteurs publics sont les bienvenus. Alors que la norme XP X30-901 sur l’économie circulaire est entrée dans sa phase de normalisation internationale, l’AFNOR souhaite porter haut et fort la position française en s’appuyant sur les expériences de terrain.

La norme expérimentale sur l’économie circulaire a été publiée le 15 octobre 2018 après deux ans de réunions et de concertations, et huit mois d’élaboration. Cette norme dite volontaire, a été lancée à l’initiative de plus de cinquante organisations françaises (entreprises, instituts de recherche, associations de consommateurs, évaluateurs, régions etc.), décidées à s’engager dans un nouveau modèle économique. Il . . .

Ce contenu est réservé aux abonnés du site L'écho circulaire, si notre contenu vous intéresse, découvrez nos offres d'abonnements.

Partagez cet article