L’Ile-de-France lutte contre les dépôts sauvages

La région Ile-de-France a en charge l’élaboration d’un plan régional unique des déchets (PRPGD) qui prend en compte les flux des ménages, des activités économiques ou des chantiers du BTP  franciliens. A ce titre, elle a lancé une large concertation pour mobiliser tous les acteurs locaux, publics et privés. Parmi les actions prioritaires, la lutte contre les dépôts sauvages.

Encombrants, ordures ménagères, mais aussi et surtout, gravats, matériaux de construction et déchets dangereux : les dépôts de déchets sauvages représentent chaque année en Ile-de-France plus de 25 kg par habitant et génèrent des coûts de prise en charge de 7 à 13 euros par habitant. Principal théâtre de ces délits, le domaine forestier et les bords de routes. Chaque année, l’Office National des Forêts (ONF) constate par exemple une dégradation importante des forêts domaniales dont elle s’occupe. En 2016, près de 1 500 tonnes déchets y ont été ramassées, en Ile-de-France. Soit un co . . .

Ce contenu est réservé aux abonnés du site L'écho circulaire, si notre contenu vous intéresse, découvrez nos offres d'abonnements.