Sur le site de GDE à Limay, ça décape

Une première unité à ultra haute pression

C’est une première en Ile-de-France et dans le monde des déchets. L’entreprise de recyclage GDE Groupe Ecore vient d’investir dans un unité de traitement de produits métalliques contaminés. Il s’agit ni plus ni moins d’un décapage à très forte pression. La réduction de mise en décharge prévue d’ici à 2025 commence à faire son effet. Des matériaux qui jusque-là étaient enfouis pourront désormais repartir en fonderie pour une seconde vie. Le gisement potentiel porte sur des milliers de tonnes.

L’investissement n’est pas mirobolant, 500 000 euros, mais le jeu en vaut bien la chandelle. Il fallu deux ans de réflexion et d’études préalables pour que GDE se jette à l’eau. En Ile-de-France, c’est la première unité de décapage à voir le jour. L’entreprise l’a installé à Limay dans les Yvelines, sur son site de broyage et de traitement des métaux ferreux et non ferreux. Le choix de la région francilienne n’est pas un hasard. Le groupe GDE traite en Ile-de-France 350 000 tonnes de métaux . . .

Ce contenu est réservé aux abonnés du site L'écho circulaire, si notre contenu vous intéresse, découvrez nos offres d'abonnements.

Partagez cet article