La fibre de cellulose à la conquête des emballages

Citeo investit dans la R&D pour remplacer le plastique

Le papier-carton serait-il devenu l’ennemi du plastique ? Avec un recyclage de 57,8 % pour le papier graphique et 64 % pour les emballages ménagers en papier-carton, les produits cellulosiques sont en position dominante face à une collecte toujours laborieuse des emballages plastiques. L’éco-organisme Citeo estime leur recyclage global (bouteilles et autres nouveaux emballages issus de la consigne de tri) à 26 % tandis que l’extension de ces consignes à l’ensemble du territoire risque de coûter très cher. L’éco-organisme a choisi de mener plusieurs travaux avec le Centre Technique du Papier pour accroître la présence du papier-carton dans l’emballage ménager.

Depuis plus de dix ans, la collecte des emballages plastiques stagne toujours à une bouteille sur deux. De nombreux moyens ont été mis en œuvre pour remédier à cette médiocre performance. Après les campagnes médiatiques, la filière dirigée par Citeo (fusion d’Eco-Emballages et d’Ecofolio) a instauré l’extension des consignes de tri à d’autres emballages plastiques (pots de yaourt, barquettes, films). L’ensemble des Français pourront désormais jeter dans leur poubelle jaune tous ces produits à partir de . . .

Ce contenu est réservé aux abonnés du site L'écho circulaire, si notre contenu vous intéresse, découvrez nos offres d'abonnements.

Partagez cet article