Comment réussir sa commande publique responsable?

Faire faire des économies à l’État, tout en intégrant plus de clauses sociales et environnementales dans les appels d’offres. Derrière la réforme des marchés publics de 2016, l'Etat veut passer en trois ans de 500 à 700 millions d’euros par an d’économies sur l’ensemble du périmètre public. N’y a t-il pas là une situation paradoxale, voire kafkaïenne pour les collectivités ou les établissements publics ? Deux ans plus tard, des entreprises et des organismes d’État montrent que maîtrise des dépenses et achats responsables, c’est possible.

En France, la commande publique pour les dépenses de fonctionnement et d’investissement représente annuellement environ 10 % du PIB, soit 200 milliards d’euros. De quoi faire évoluer ces dépenses vers plus d’économie circulaire. Oui mais voilà. Malgré les possibilités ouvertes par le code des marchés publics depuis 2006, l’introduction de critères environnementaux ou sociaux dans ces marchés est restée longtemps limitée. Il a fallu attendre le décret n°2016 . . .

Ce contenu est réservé aux abonnés du site L'écho circulaire, si notre contenu vous intéresse, découvrez nos offres d'abonnements.