Paprec et Guillin coopèrent dans le recyclage du PET

Le projet Reusal vise les barquettes alimentaires

Quand un recycleur d’emballages et un fabricant de barquettes alimentaires en PET travaillent ensemble pour produire du rPET apte au contact alimentaire, cela donne le projet Reusal. Le partenariat entre Paprec et Guillin n’est pas nouveau ; mais sa particularité concerne le travail de R&D commun qui permettra de recycler en boucle les barquettes PET à contact alimentaire. La création d’une unité spécifique de traitement est à l’étude.

Le monde du recyclage et des emballages en plastique est agité depuis quelque temps par des bonnes et des mauvaises nouvelles. La première catégorie fait référence à l’annonce cet été d’un bonus-malus en France pour inciter les industriels à intégrer plus de matières plastiques recyclées. Cette mesure a été très favorablement accueillie par les recycleurs et les régénérateurs qui, moyennant quelques investissements supplémentaires, peuvent produire plus de matière à plus forte valeur ajoutée. Dans la seconde catégorie, le projet de loi Egalim* fait trembler l’industrie des emballages plastiques en voulant interdire certains d’entre eux dans les services de restauration collective des établissements scolaires. Rien n’est encore fait . . .

Ce contenu est réservé aux abonnés du site L'écho circulaire, si notre contenu vous intéresse, découvrez nos offres d'abonnements.

Partagez cet article