La Capeb, Federec et Fnade créent la charte « Artisan Engagé Déchets »

Les artisans du BTP veulent redorer leur image

Les déchets du BTP font partie des grandes thématiques environnementales de la rentrée. La feuille de route sur l’économie circulaire a laissé entendre qu’une filière REP pourrait se profiler, tandis que la Loi de transition énergétique impose au secteur de recycler 70 % de ses déchets d’ici à 2020. Pour montrer que la profession s’engage sur cette voie, et éviter de se voir imposer des règles par l’Etat, la Capeb*, le syndicat des artisans du bâtiment, vient de signer une convention sur la création d’une charte avec la Fnade et Federec, les deux organisations françaises du déchet et du recyclage.

Cette fois-ci, c’est la bonne. La charte d’engagement qui réunit la Capeb, Federec et la Fnade, donne le ton sur la politique de gestion des déchets exprimée par les professionnels du BTP et en particulier par le secteur de l’artisanat. « Il faut réparer et casser la mauvaise image médiatique qui nous colle à la peau, dès qu’on entend parler de décharges ou de dépôts sauvages », souligne Jean-Jacques Châtelain . . .

Ce contenu est réservé aux abonnés du site L'écho circulaire, si notre contenu vous intéresse, découvrez nos offres d'abonnements.

Partagez cet article