Vicat Eco-Valorisation s’intéresse à la déconstruction

Le cimentier Vicat présent sur toute la chaîne de valeur

Affichant 2,6 milliards d’euros de CA et présent dans 11 pays, le groupe Vicat peut dire qu’il est aujourd’hui l’unique cimentier français, après le départ de Lafarge dans le giron du Suisse Holcim. Un tiers environ de ses activités est réalisé en France, où il gère cinq cimenteries, 150 centrales à béton et 40 carrières de granulats. Il y a un an, le groupe a créé Vicat Eco-Valorisation, une offre de service allant de la déconstruction à la reconstruction. Ce projet lui a valu une récente récompense. Place désormais à sa mise en oeuvre.

Remplacer les combustibles fossiles par des déchets, recycler les bétons de déconstruction dans les granulats, valoriser les terres polluées dans le processus de fabrication du clinker ; tels sont les grands chantiers environnementaux du cimentier Vicat initiés depuis une petite dizaine d’années. En d’autres termes, le groupe français porté par ses quelques 2,6 milliards d’euros de chiffre d’affaires a choisi de faire évoluer son modèle pour garantir sa pérennité. Le cimentier Vicat a pris le . . .

Ce contenu est réservé aux abonnés du site L'écho circulaire, si notre contenu vous intéresse, découvrez nos offres d'abonnements.

Partagez cet article